Préface

Paris Silence, Paris désert. Aurions-nous un jour imaginé le cœur de la France, sa capitale, se débarrasser de sa gangue de bruits et de pollutions de toute nature ? En 1940, lors de l’occupation allemande oui. 80 ans plus tard, vaincue par un ennemi plus sournois, Paris s’agenouilla et se dévêtit sous une météo clémente. Les habitants se terrèrent chez eux parce qu’on le leur demandait. Et c’est bien sûr le moment que choisit un photographe pour sortir. Il se nomme Stéphane Gizard et il savait que de ce moment unique pouvait surgir une étincelle de grâce : Les mille et une images qui s’offraient à son objectif et qui faisaient rimer Covid avec vide. Le résultat il court tout au long de ces pages et il est impressionnant.

Depuis, le silence a déguerpi, les hommes et les femmes ont réinvesti leur ville, après tout c’est la leur et elle leur a manqué…

Mais n’oublions jamais cette parenthèse enchantée que Stéphane Gizard nous permet de revivre dans ce beau livre.

Patrick Poivre d’Arvor Juin 2020

450A1352 scaled

Paris Silence

« J’aime le vide, l’espace et le silence qui se dégagent de ce confinement. J’aime cette lumière et ce soleil unique et radieux qui réveillent la beauté de notre capitale.  Je croyais la connaître ; en réalité, je la redécouvre à chaque instant. Je me sens un peu comme un survivant, acteur dans une autre dimension. Tout est calme, propre et silencieux ; c’est pesant et inouï à la fois. Tout ce que nous avons l’habitude de voir s’agiter s’est tout à coup transformé en un décor de carton-pâte. Il fallait témoigner. Il reste ce livre. » 

Stéphane Gizard

366 pages – Hard Cover
24 x 34 cm

Commandez votre exemplaire signé en exclusivité par Stéphane Gizard sur parissilence.fr

 

39,90

Sortie en Septembre 2020.

Ces photographies ont été réalisées entre le 25 mars et le 10 mai 2020.

Chaque livre vendu, c’est un don de 2€ reversé à La Maison de Solenn

Biographie

Stéphane Gizard est un photographe français qui vit et travaille à Paris. Photographe connu pour les portraits de jeunes gens qu’il a réalisés dans la série Modern Lovers , ou pour ceux de stars et d’anonymes, son regard bienveillant sait capter la beauté et la fragilité de ses modèles pour révéler leur sensualité, laisser affleurer l’expression d’une vérité ou d’un questionnement intime.

Depuis 10 ans, parallèlement à ses collaborations avec la presse et la publicité, il photographie régulièrement une tranche d’âge (17/20 ans) qui, à ses yeux, est l’étape décisive entre la fin de l’adolescence et le début de l’âge adulte. Le temps de la recherche de soi.

En 2013, sa première monographie Modern Lovers rencontre un véritable succès. Meilleures ventes chez Strand le principal bookshop de Manhattan, le livre est réédité en 2015 (Bizarre Publishing NY). En 2014, il travaille en tant que directeur artistique sur le long métrage d’Étienne Faure Bizarre sélectionné au festival du film de Berlin l’année suivante. S’en suit une exposition à la Maison Européenne de la Photographie à Paris en 2015. Un nouveau travail sur l’identité LIKE ME. Depuis Ces 5 dernières années Stéphane poursuit son travail qui vient effleurer chacun d’entre nous et nous rappeler l’éphémérité de la vie Il participe également à de nombreuses ventes aux enchères sur le marché Anglo-saxon avec succès.

En mars 2020 sort sa troisième monographie : We removed your post because it doesn’t follow our community guidelines. Un avertissement concernant la montée de l’extrémisme et le formatage que des groupes comme Instagram tentent d’imposer. Une ode au livre papier et à la liberté d’expression.

En juin 2020 le livre Boys Boys Boys édité par TeNeues/Mendo auquel Il participe et dont les droits vont à la fondation Aids Elton John est lancé dans plus de 40 pays.

Paris Silence est son quatrième livre.

5 scaled